Chauffage au bois - abri jardin bois France

Chauffage au bois: bien choisir votre appareil, bien l’utiliser

Depuis l’aube des temps l’homme utilise le bois comme moyen de chauffage. Faisant partie des énergies renouvelables, le bois est un moyen de chauffer votre habitation de façon écologique (la forêt capte le carbone dégagé par la combustion du bois). Une bonne combustion du bois ne dégage pas plus de carbone que la dégradation (décomposition) du bois de façon naturelle. Se chauffer au bois de manière écologique passe par le choix d’un appareil performant (bonne combustion) et par une bonne utilisation de ce même appareil. Il est actuellement facile de trouver un appareil adapté (goût, budget). Mais attention qu’il soit également adapté à vos besoins. Il faut aussi que cet appareil de chauffage au bois corresponde à des critères incontournables: style de vie, confort thermique attendu, type d’habitation, zone géographique du logement, facilité d’approvisionnement en combustible, bref ne prenez pas le choix de l’installation à la légère.

abris de jardin bois ,chauffage boispoêle à bois (bûche, granulés), de chaudière à bois ou de foyer fermé

De nos jours, qu’il s’agisse de poêle à bois (bûche, granulés), de chaudière à bois ou de foyer fermé (insert), les appareils proposés sur le marché allient performance et esthétique. Le chauffage au bois avec le chauffage solaire est le système de chauffage actuel le plus pertinent en terme d’économie et d’écologie. De plus l’augmentation du prix des énergies fossiles et celle du KW de l’électricité associées au progrès technologique (rendement optimisé, automatisation) sont directement responsables du renouveau et de la popularité actuelle du chauffage au bois.
Le rendement des appareils de chauffage au bois équipant les foyers français est encore moyen par rapport à d’autres pays (Allemagne, Scandinavie…). Nous allons essayer de vous aider à voir plus clair dans le monde du chauffage au bois en abordant divers de ses aspects. Choisir un appareil, choisir un combustible adapté, optimiser au mieux l’utilisation de cet appareil.

Nous n’allons pas vous donner de solution miraculeuse, mais simplement des informations utiles pour que vous preniez les bonnes décisions.
Le chauffage au bois n’est pas aussi facile que ça à optimiser et est plus complexe qu’il n’en a l’air. Bonne visite.

 Chauffage au bois: le label flamme verte c’est quoi?

  1.  La flamme verte est un label (français) qui sera garant de la qualité de l’appareil de chauffage au bois que vous aurez choisi. Ce label « flamme verte » a été créé par l’Ademe (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) avec le soutien d’industriels fabricants d’appareils de chauffage au bois.
  2. Ce label de qualité est destiné aux appareils dont le rendement est supérieur à 70% (insert, poêle, chaudière à bûche) et 80% pour les appareils de chauffage au bois automatique (chaudière et poêle automatique à granulés). Le facteur pollution est aussi pris en compte et leur taux de monoxyde de carbone ne doit par être inférieur à 0,6% de la totalité des fumées dégagées. Ce label « flamme verte » associé au crédit d’impôt, ont permis au consommateur de prendre conscience de la notion de rendement indissociable de l’obtention des crédits d’impôt destinés aux installations de chauffage au bois.

chauffage bois: valeur calorifique et densité des essence de bois

Le mieux  est de choisir le bois le plus dense possible. Sachez que pour 1 kg et ce quel que soit l’essence de bois, la valeur calorifique sera la même. Cependant plus le bois sera dense, plus grand sera son pouvoir calorifique. Prenez garde, la qualité d’un bon bois de chauffage dépend avant tout de la manière dont il a été fait et entreposé.

Type

Essence

densité
feuillus
saule
peuplier
chêne
aulne
hêtre
tilleul
bouleau
400
400
800
500
700
450
500
résineux
mélèze
sapin
pin
600
500
550

voir la video de notre bois

Chauffage au bois: choisir les bonnes essences

Le pouvoir calorifique du bois dépend de sa densité et de son degré d’humidité. Pour généraliser, si votre bûche de bois est sèche, elle est bonne à brûler. De la densité de cette bûche dépendra le pouvoir calorifique de sa combustion. Les résineux chauffent vite mais se consument rapidement (idem pour le bouleau). Vous pouvez donc démarrer votre feu avec du mélèze ou du pin. La montée en température se fera vite et lorsque la chambre de combustion de votre appareil de chauffage au bois sera bien chaude, vous n’aurez plus qu’à y mettre des feuillus (hêtre, chêne). Le hêtre est un excellent combustible doté d’un bon pouvoir calorifique qui de plus sèche vite. Le chêne n’est pas mal non plus, mais il sèche plus lentement. Tout ce qui est « feuillus tendres » (saule, tilleul, peuplier, marronnier) n’est pas conseillé car ils ne chauffent pas et brûlent très vite.

pouvoir calorifique et humidité
l’humidité du bois aura une grande influence sur son pouvoir calorifique. pour exemple du chêne à 20% d’humidité aura un pouvoir calorifique de 3,9 kWh pour un kilo brûlé contre 2,2 kWh par kilo si cette humidité est de 50 %
Tagged in
Related Posts

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :