Comnent profiter de son jardin même en étant sujet aux allergies ?

Comment profiter de son jardin même en étant sujet aux allergies ?

Les allergies sont de plus en plus fréquentes et nombreuses en France, et elles touchent autant les enfants que les adultes.

Ainsi chaque année, de mars à septembre, les personnes fragiles vont être sujettes à toutes sortes de réactions allergiques : nez bouché, éternuements, toux, crises d’asthme, yeux qui piquent, conjonctives, ou bien fortes démangeaisons causées par les piqûres de moustiques, ou même au pire un choc anaphylactique à la suite d’une piqûre d’abeille, de guêpe, de bourdon ou de taon, qui nécessite un traitement d’urgence.

Alors comment profiter tout de même de son jardin, des soirées barbecue, des goûters au soleil et des activités de détente et de plein air lorsque l’on est allergique ?

LES PLANTES ET LES VÉGÉTAUX

La première des choses à faire est de sélectionner soigneusement les plantes et les végétaux que vous allez faire pousser sur votre terrasse, votre balcon, dans vos jardinières, votre terrain et vos espaces extérieurs.

L’idéal est de choisir des espèces qui produisent peu ou pas de pollen, ou alors des pollens qui ne se laissent pas facilement transporter par le vent.

Il en existe de très nombreuses variétés comme les orchidées, les géraniums, les narcisses, les roses, les hortensias, les bégonias qui sont aussi des fleurs tolérantes à la sécheresse, le bougainvillier, l’iris, le lys, la pervenche, la rose, la tulipe, les pensées, les cactus, la clématite, le crocus, la jonquille, etc.

En ce qui concerne les arbres, certaines espèces ne présentent pas de dangers comme les hêtres, les peupliers, le saule, les ormes et les thuyas, par contre il est recommandé d’éviter le bouleau, le noisetier, le cyprès, le platane, le chêne…

N’hésitez surtout pas à diversifier les espèces plantées et les essences.

LE SOL ET L’AMÉNAGEMENT

Évidemment, il faut proscrire au maximum la végétation que l’on retrouve dans les champs et les prairies naturelles, comme la camomille, les chrysanthèmes, les marguerites, les tournesols, les céréales, le foin, les herbes et le gazon.

Les jardins minéraux ou à la japonaise sont particulièrement indiqués, avec des allées de galets, des graviers, des dalles de pierre, du sable, des roches, mélangées avec des bambous, des érables du japon, des rhododendrons, des camélias ou des azalées, des plantes de rocaille, des mousses et de fougères, ou alors des plantes d’eau : nymphéas , nénuphars, lotus, jacinthes…

Protégez-vous des courants d’air porteurs des pollens venus de l’extérieur avec des clôtures en bois et des murets en pierres, ou alors des charmes, des haies de lauriers tin ou de buis.

Entretenez régulièrement votre jardin, tondez court, arrachez les mauvaises herbes, taillez avant la période de floraison, ne marchez pas pieds nus, couvrez votre peau et portez les lunettes de soleil.

LES ÉQUIPEMENTS ET LES ACCESSOIRES

La rosée du matin et la pluie sont des alliées pour les personnes allergiques, puisque l’eau va plaquer les pollens au sol et rincer les feuillages.

Ainsi, un système d’arrosage automatique va s’avérer être une excellente solution pour garder un jardin toujours sain et verdoyant.

Pensez aussi à protéger vos fenêtres et vos portes avec des moustiquaires.

Il existe aujourd’hui des modèles innovants, comme la moustiquaire avec toile filtrante qui retient également les pollens et les particules, de façon à laisser toujours passer l’air frais sans polluer votre intérieur.

Enfin, les insectes et les frelons sont généralement tous attirés par la lumière, il est donc préférable d’utiliser des éclairages relativement faibles dehors, et d’installer un spot très lumineux à une bonne distance de votre table et de votre salon extérieur, de façon à détourner l’attention des indésirables et à les éloigner.

Les allergies sont de plus en plus fréquentes et nombreuses en France, et elles touchent autant les enfants que les adultes.

Ainsi chaque année, de mars à septembre, les personnes fragiles vont être sujettes à toutes sortes de réactions allergiques : nez bouché, éternuements, toux, crises d’asthme, yeux qui piquent, conjonctives, ou bien fortes démangeaisons causées par les piqûres de moustiques, ou même au pire un choc anaphylactique à la suite d’une piqûre d’abeille, de guêpe, de bourdon ou de taon, qui nécessite un traitement d’urgence.

Alors comment profiter tout de même de son jardin, des soirées barbecue, des goûters au soleil et des activités de détente et de plein air lorsque l’on est allergique ?

LES PLANTES ET LES VÉGÉTAUX

La première des choses à faire est de sélectionner soigneusement les plantes et les végétaux que vous allez faire pousser sur votre terrasse, votre balcon, dans vos jardinières, votre terrain et vos espaces extérieurs.

L’idéal est de choisir des espèces qui produisent peu ou pas de pollen, ou alors des pollens qui ne se laissent pas facilement transporter par le vent.

Il en existe de très nombreuses variétés comme les orchidées, les géraniums, les narcisses, les roses, les hortensias, les bégonias qui sont aussi des fleurs tolérantes à la sécheresse, le bougainvillier, l’iris, le lys, la pervenche, la rose, la tulipe, les pensées, les cactus, la clématite, le crocus, la jonquille, etc.

En ce qui concerne les arbres, certaines espèces ne présentent pas de dangers comme les hêtres, les peupliers, le saule, les ormes et les thuyas, par contre il est recommandé d’éviter le bouleau, le noisetier, le cyprès, le platane, le chêne…

N’hésitez surtout pas à diversifier les espèces plantées et les essences.

LE SOL ET L’AMÉNAGEMENT

Évidemment, il faut proscrire au maximum la végétation que l’on retrouve dans les champs et les prairies naturelles, comme la camomille, les chrysanthèmes, les marguerites, les tournesols, les céréales, le foin, les herbes et le gazon.

Les jardins minéraux ou à la japonaise sont particulièrement indiqués, avec des allées de galets, des graviers, des dalles de pierre, du sable, des roches, mélangées avec des bambous, des érables du japon, des rhododendrons, des camélias ou des azalées, des plantes de rocaille, des mousses et de fougères, ou alors des plantes d’eau : nymphéas , nénuphars, lotus, jacinthes…

Protégez-vous des courants d’air porteurs des pollens venus de l’extérieur avec des clôtures en bois et des murets en pierres, ou alors des charmes, des haies de lauriers tin ou de buis.

Entretenez régulièrement votre jardin, tondez court, arrachez les mauvaises herbes, taillez avant la période de floraison, ne marchez pas pieds nus, couvrez votre peau et portez les lunettes de soleil.

LES ÉQUIPEMENTS ET LES ACCESSOIRES

La rosée du matin et la pluie sont des alliées pour les personnes allergiques, puisque l’eau va plaquer les pollens au sol et rincer les feuillages.

Ainsi, un système d’arrosage automatique va s’avérer être une excellente solution pour garder un jardin toujours sain et verdoyant.

Pensez aussi à protéger vos fenêtres et vos portes avec des moustiquaires.

Il existe aujourd’hui des modèles innovants, comme la moustiquaire avec toile filtrante qui retient également les pollens et les particules, de façon à laisser toujours passer l’air frais sans polluer votre intérieur.

Enfin, les insectes et les frelons sont généralement tous attirés par la lumière, il est donc préférable d’utiliser des éclairages relativement faibles dehors, et d’installer un spot très lumineux à une bonne distance de votre table et de votre salon extérieur, de façon à détourner l’attention des indésirables et à les éloigner.