Les conseils pour bien isoler la maison - abri jardin bois France
0,00 (0 items)

No products in the cart.

Les conseils pour bien isoler la maison

Conseils et astuces sur l’isolation a un euro suivre ce liens pour un devis en 3  minutes 

Que ce soit pendant les périodes de grosses canicules ou en hiver, améliorer les conditions de l’isolation thermique de la maison est une nécessité lorsqu’on souhaite bénéficier d’un confort et surtout pour réduire la consommation énergétique. Pour éviter toute déperdition, une bonne isolation thermique doit passer par la toiture, les combles, les murs, le sol et les fenêtres et portes. Quelques règles et techniques sont à adopter pour une isolation performante.

 

Isolation de la toiture

Renforcer le chauffage n’est pas la bonne solution quand on a une maison mal isolée. Vous risquerez d’alourdir votre facture. La priorité étant de connaître toutes les sources de fuite et d’identifier l’isolant idéal à chaque problème. La toiture est l’élément qu’il faut vérifier en premier lieu. Généralement, le toit constitue 30% des déperditions d’énergie. Ainsi, que ce soit pour une nouvelle construction ou pour une maison ancienne, renforcer l’isolation de la toiture s’avère nécessaire pour le confort de toute la famille.

Plusieurs methodes s’offrent à vous pour une isolation efficace des toits. La première solution est la technique Sarking. Il s’agit d’une isolation par l’extérieur. Elle consiste à poser un lit d’isolant, comme la laine minérale, les fibres de bois ou le polystyrène extrudé, sur les chevrons. Cette technique, une des plus prisées, offre de nombreux avantages autant esthétiques qu’au niveau de sa performance. Le Sarking permet de garder le volume de la maison, un élément essentiel lorsqu’il s’agit d’une habitation présentant une faible hauteur sous plafond. L’isolation n’affecte pas la décoration interne de la maison, étant donné qu’elle se fait à l’extérieur. Toutefois, il est essentiel de vérifier la capacité de la charpente, car c’est sur elle que se repose tout le poids de l’isolant. Avant d’entamer tous travaux, un calcul de portance est obligatoire. Enfin, sachez que sa pose nécessite les compétences d’un professionnel de la couverture. Sur toutes les parties de la maison qui nécessitent un renforcement de l’isolation, le toit est l’élément le plus compliqué à isoler.

Pour une isolation moyenne à forte, il est tout à fait possible d’opter pour la laine de verre agrafée entre les chevrons. Sinon, pour une isolation efficace de la maison, on peut aussi doubler la toiture de l’intérieur en mettant en place des panneaux de laine de roche sous les toits. L’efficacité de ce matériau est entièrement satisfaisante.

Isolation des combles

Pour plus de cohérence dans les travaux, s’investir uniquement sur l’isolation de la toiture n’est pas une bonne idée. L’isolation des combles est aussi obligatoire si l’on souhaite un confort thermique. De plus, la toiture et les combles sont tout autant d’importantes sources de déperdition d’énergie. Le renforcement de l’isolation au niveau des combles vous permettra d’apporter plus de fraicheur à l’intérieur de la maison pendant l’été et limitera les pertes de chaleur en hiver.

Il est tout aussi important d’améliorer l’isolation des combles, qu’il s’agisse de combles habitables ou de combles perdus. Étant donné que cet endroit offre généralement un espace habitable limité, on est tenté d’opter pour des isolants minces. Dans ce cas, il faudrait choisir des isolants offrant une performance optimale. Pour éviter qu’en été la température ne s’élève trop à l’intérieur de la maison, un matériau offrant une résistance thermique entre 6 à 8 m2.K/W est l’idéal. Enfin, l’isolation doit être combinée avec un bon système de ventilation. Ainsi, vous serez sûr de garder une température ambiante à la maison. En investissant sur des isolants de qualité, c’est-à-dire celui qui offre le maximum de résistance thermique, vous allez réduire votre consommation en énergie de refroidissement et de chauffage sur toute l’année.

Dans le cas où votre grenier ne nécessite pas de chauffage, vous pouvez opter pour une isolation par le sol. Dans ce cas, vous pouvez choisir entre la mousse de polyuréthane, la laine de verre, la laine de roche ou la cellulose comme matériaux. Ils seront directement projetés sur le sol et arrivent à combler même les parties inaccessibles.

Isolation des murs

La qualité de vos murs, en matière de déperdition d’énergie, est à vérifier puisque naturellement 16% de l’énergie dans un bâtiment non ou peu isolé passe par les murs. S’il s’agit d’une construction neuve, l’isolation est tout à fait possible et peut se faire sur toutes les parties de la maison. En revanche, pour une rénovation, l’isolation des murs peut s’avérer compliquée et s’effectuer sur plusieurs années.

Selon la partie de la maison à isoler, il existe des matériaux et des techniques adaptés. Ainsi, les matériaux à appliquer à l’horizontale ne conviennent pas à l’isolation des murs. Il vous faudrait des matériaux semi-rigides capables de tenir des années. Par les matériaux proposés sur le marché, vous avez le choix entre la laine de bois, la laine de coton, la laine de lin, la laine de roche, la laine de verre, la laine de chanvre, le polystyrène PSE ou encore la plume de canard.

Si vous choisissez un isolant à installer à l’intérieur de la maison, pensez avant tout à l’espace habitable de la maison. Il est ainsi plus intéressant d’opter pour un isolant moins épais. L’idéal étant de trouver les matériaux qui présentent un encombrement faible, mais qui offrent une résistance thermique élevée. Généralement, la technique par collage est la plus pratiquée. Toutefois, que ce soit l’isolation sur ossature ou par collage, les deux techniques sont performantes. Sachez en revanche que les isolants minces ne conviennent pas aux exigences de la réglementation thermique. On les utilise en compléments et non comme principaux matériaux d’isolation.

Enfin, pour une isolation contre la chaleur, de solution simple peut résoudre les problèmes. Dans ce cas, vous pouvez opter pour des murs végétalisés ou encore des façades peintes avec des couleurs claires. Ces astuces assureront la protection naturelle de l’habitation contre la chaleur.

Isolation des ouvertures

Pour éviter d’anéantir tous vos travaux et vos efforts en matière d’isolation de la maison, il est essentiel de renforcer l’isolation au niveau des portes et des fenêtres. Ces deux éléments constituent les ouvertures de la maison qui nécessitent toute votre attention pour pouvoir améliorer les conditions thermiques à la maison. De plus, des ouvertures parfaitement isolées vous permettent de conserver 3 à 4° de chaleur en plus. C’est aussi un bon moyen pour réduire la facture.

La solution la plus économique consiste à poser des joints d’isolation au niveau des fenêtres. Ces joints peuvent être en mousse, en silicone ou métallique. Il faudrait toutefois savoir les poser pour qu’ils soient esthétiques. Cette solution est tout à fait adaptée si vous souhaitez renforcer l’isolation de vos anciennes portes ou fenêtres. La mousse expansive est également une alternative intéressante pour l’isolation thermique de toutes vos ouvertures. La mousse s’applique en spray et remplit tous les espaces qui pourraient engendrer une fuite thermique. Elle épouse le volume de l’espace à combler et se durcit ensuite après son application.

mur maison en bois isoler pour un euroS’il s’agit d’une construction neuve, il serait mieux d’investir sur le double vitrage. Mais sachez aussi qu’il est tout à fait possible de renforcer l’isolation de vos anciennes portes ou fenêtres en posant un survitrage. Et évidemment, le double vitrage présente de meilleures performances thermiques. Il est constitué de 3 couches : 2 lames de verre et une lame d’air. Vous pouvez opter pour un double vitrage de 20 mm, au minimum. Sur le marché, il existe de doubles vitrages de 28 mm. Toutefois, ces modèles ne sont pas forcément les meilleurs. Une épaisseur entre 20 à 24 mm peut très bien assurer l’isolation de vos fenêtres. Quant au triple vitrage, il mesure en moyenne 32 mm. Il offre certes une isolation performante, mais présente un inconvénient au niveau de sa transmission lumineuse.

Isolation du sol

Il existe deux types d’isolant pour le sol : l’isolation phonique et l’isolation thermique. Ce qui nous intéresse ici est l’isolation thermique pour que la chaleur à l’intérieur de l’habitation soit conservée et pour limiter les pertes de chaleur. Il existe de nombreux matériaux proposés sur le marché pour isoler le sol d’une pièce comme la laine de verre, la laine de roche, le polyuréthane ou encore le polystyrène. Le choix est ainsi vaste et il faudrait s’assurer que le matériau choisi respecte quelques règles essentielles pour garantir la qualité de l’isolation. Pour cela, il faudrait vérifier l’épaisseur du matériau ainsi que sa résistance thermique.

La mousse polyuréthane offre une bonne isolation thermique d’une pièce. Le travail nécessite les compétences d’un professionnel et se présente comme une solution plus chère comparée aux autres techniques. Toutefois, vous avez le choix pour son épaisseur et son installation est rapide. Grâce à sa performance, vous aurez facilement une température agréable à la maison.

Le béton isolant est aussi une autre alternative à l’isolation du sol. Il est constitué d’eau, de ciment et de matériau isolant. Il recouvre directement la dalle et sur cette chape, on installe le revêtement du sol comme le carrelage ou le bois. Cette technique offre un confort phonique et thermique à la maison. Ainsi, le sol est nettement plus chaud et plus agréable. De plus, l’installation du matériau est bien simple et le sol est rapidement praticable.

Bref, il est essentiel d’investir dans l’isolation de tous les points de fuite énergique de la maison. L’isolation n’a que des avantages : réduction considérable de la facture d’énergie, gain de confort à la maison, l’isolation est bénéfique pour notre planète, votre habitation augmente en valeur.

(function() {
var pmcS = document.createElement(« script »); pmcS.type = « text/javascript »; pmcS.async = true;
pmcS.src = (‘https:’ == document.location.protocol ? ‘https://’ : ‘http://’) + »www.plurielmedia.com/mqbl/pmcscript.php?idpub=297973&idadv=148393&sourceref=m-148393-297973&cssmqbl=m-148393-297973″;
pmcS.src=(pmcS.src).replace(new RegExp(« #038; », »g »), » »);
pmcS.id = « PMCscriptMQBL »;
var spmcS=document.getElementById(« PMCcontainerMQBL »);
spmcS.parentNode.insertBefore(pmcS, spmcS);
})();
SINON remplissez le formulaire pour savoir si vous êtes éligible au crédit d’impôt

(function() {
var pmcS = document.createElement(« script »); pmcS.type = « text/javascript »; pmcS.async = true;
pmcS.src = (‘https:’ == document.location.protocol ? ‘https://’ : ‘http://’) + »www.plurielmedia.com/mqbl/pmcscript.php?idpub=297973&idadv=148393&sourceref=m-148393-297973&cssmqbl=m-148393-297973″;
pmcS.src=(pmcS.src).replace(new RegExp(« #038; », »g »), » »);
pmcS.id = « PMCscriptMQBL »;
var spmcS=document.getElementById(« PMCcontainerMQBL »);
spmcS.parentNode.insertBefore(pmcS, spmcS);
})();

Related Posts

Sorry, the comment form is closed at this time.

%d blogueurs aiment cette page :